Blog chaotique à la mise à jour aléatoire.


On y cause de
Métal sous toutes ses formes, d'ambiance d'apocalypse, films, séries, jeux de rôle et jours de colère...

mardi 3 mai 2011

BLOOD TSUNAMI // Great Feast For Vultures

Les BLOOD TSUNAMI offrent à la foule en délire leur nouveau méfait, un condensé de riffs lourds et de mélodies implacable sur 7 morceaux, tous fortement appuyés par une influence indéniablement Slayeresque, à l’époque où King et Araya portaient des piques gros comme des queues (et des cheveux longs).


Ben ouais, moi je met au défi quiconque de ne pas reconnaitre les fameuses mélodies ivôl qu’on trouvait également dans « Reign In Blood » et surtout dans « South Of Heaven ». C’est tellement précis que je citerais même le morceau « Spill The Blood », pour vous dire.


Enfin bref.


Si à certains moments de ce « Great Feast For Vultures » les influences majeures du combo sont très marquées, le reste du skeud n’en est pas moins agréable à l’écoute, car en effet, les BLOOD TSUNAMI arrivent à allier à leur thrash issu de l’époque de ALF de chouettes mélodies entrainantes typiquement issues de la bonne vieille époque de la NWOBHM et un bon paquet d’énergie, ces derniers points sauvant d’ailleurs le tout de la noyade.


Ben oui, parce que qui dit « Thrash Old-School » dit aussi « Compos attendues », et le manque d’originalité est clairement le défaut marquant de l’opus, et tout amateur en connaitra aussi bien les recoins qu’un nu de Jenna Jameson, c’est dire.


En même temps, les adeptes de Thrash Old-School, ils savent bien que c’est pas ça qui importe, mais, a l’instar de Jenna Jameson justement, ce qui importe c’est d’en foutre partout. Que ça pète et que ça gueule. Et de ce coté là, les BLOOD TSUNAMI manient plutôt bien la barre, avec des bridges bien foutus, des riffs brutaux, des « cracracra » bien pensés et tout alliés donc à des mélodies Heavy dont Harris et Dickinson ont ponctué leur travail durant… chais pas moi, 20 ans ?


Sur ce point donc, les BLOOD TSUNAMI ont relevé leur pari et les adeptes de Thrash Old-School voire de heavy époque nwobhm devraient se jeter à brides rabattues sur cet opus.
Les autres, par contre, se rabattront probablement sur Jenna Jameson ….

1 commentaire:

Anonyme a dit…

"Ben oui, parce que qui dit « Thrash Old-School » dit aussi « Compos attendues », et le manque d’originalité est clairement le défaut marquant de l’opus, et tout amateur en connaitra aussi bien les recoins qu’un nu de Jenna Jameson, c’est dire. " Ahahah ! Très bon !